COUACS HEBDO - Numéro 12

Dimanche 31 janvier 2021

Label classique, Pascal Obispo te montre le chemin

Éditorial. Publié le dimanche 31 janvier 2021

Le chanteur Pascal Obispo a inauguré sa propre plateforme numérique, Obispo All Access. Il déclare vouloir s’affranchir des maisons de disques. Vous vous demandez en quoi cela nous concerne, vous ou moi, qui avons la passion de la musique classique ? Voilà pourquoi : cette annonce est tombée la semaine même où le Centre National de la Musique a dévoilé les résultats de l’étude qu’il avait commandé au cabinet de consulting Deloitte et auquel j’ai déjà consacré un article sur Couacs cette semaine. Cette étude constate qu'une réforme du modèle de calcul des reversements des plateformes de streaming visant à le faire évoluer vers le modèle dit “User Centric” (lire l’article pour tout comprendre) serait très insuffisante pour reconstruire un modèle économique de la musique enregistrée aux temps du streaming. Il faudra bien en trouver un autre, ou inventer une combinatoire de modèles pour s’en sortir, sauf à considérer que l’édition phonographique sera pour toujours cette activité délirante qui publie chaque mois des centaines d’albums nouveaux qui ne rapportent plus un kopeck.

L’initiative de Pascal Obispo est intéressante car elle propose en fait un modèle dont j’ai toujours pensé qu’il pourrait être celui d’un label indépendant d’artiste ou d’un label multi-artistes produisant 12 à 15 disques par an, comme il en existe tant et de très bons… [LIRE LA SUITE DE L’ÉDITORIAL… ]


Rémunération du streaming : l'étude du Centre National de la Musique confirme tout ce qu'on savait déjà.

Éditorial. Publié le dimanche 29 janvier 2021

J’ai toujours su, pour l’avoir constaté au cours de mon travail chez Qobuz, au vu des contrats qu’on nous faisait signer et du modèle des “reportings” (rapports de vente) qu’on nous demandait d’établir, que le modèle de rémunération dit “MCPS” (Market Centric Payment System) était assez inique. Le modèle “UCPS” (User Centric Payment System) ou “User Centric” est évidemment plus moral, légitime, nécessaire, mais il ne sera jamais “la” solution miraculeuse. Le rapport du CNM a le mérite de mettre les pendules à l’heure, et le résumé proposé par Jean-Philippe Thiellay son Président, en complément à sa publication, est parfaitement adéquat. [ LIRE LA SUITE…]


Nouveautés discographiques de la semaine

Publié le vendredi 29 janvier 2021

Cette semaine, un disque extrêmement original de transcriptions pour chœurs de Villa-Lobos d’après Bach, Chopin, Schubert, Mendelssohn, Rachmaninov et… Villa-Lobos. Chez l’Encelade, les Concerts Royaux de Couperin par Claire Gautrot et Marouan Mankar-Bennis. L’opéra Semele de John Eccles. La musique pour piano à quatre mains de Brahms sur un superbe Blüthner par Wyneke Jordans et Leo van Doeselaar. Des concertos du temps de Beethoven par Reinhard Goebel et ses amis. Des concertos de Mozart pour instruments à vent dans des interprétations amoureusement choisies par nos amis de Diapason. Des Ouvertures de Daniel-François-Esprit Auber enregistrées en Tchéquie (puisque ce n’est pas digne d’être joué par un orchestre français…). Seize disques réédités d’un seul coup de Christoph Eschenbach au piano dans le répertoire pour les petits et les grands débutants. Le label de la semaine : Le Palais des dégustateurs.

Et le deuxième disque d’un jeune pianiste italien intelligent, doué et sensible, Leonardo Perdomenico. [ LIRE LA SUITE… ]


La revue des podcasts classiques

Publié le mercredi 27 janvier 2021

Notre revue des podcasts classiques paraîtra désormais tous les quinze jours.
On y chine pour les lecteurs de COUACS une jolie sélection d’épisodes à écouter en “ballado-diffusion”. Cette semaine au programme, une évocation de grande qualité et passionnante (en anglais) d’Edgar Varèse. Un grand moment de radio avec la sublime Leontyne Price. Une longue interview du compositeur Henri Tomasi, dont nous commémorons en 2021 le cinquantième anniversaire de la disparition. Un monologue de Ivry Gitlis, laissé seul dans un studio de radio et invité à soliloquer, c’était en 1975. Un point de vue sur la fonction du disque classique, celui du critique musical Jean Hamon, homme sage et instruit, en conversation avec Guy Erismann en 1964. Et enfin, à travers l’évocation du podcast hebdomadaire Metaclassique que conduit David Christoffel et qui lui a consacré un numéro, nous revenons sur le métier qui fut celui de… Jean-Marie Le Pen à partir de 1963 : éditeur de disques ! Il dirigeait alors un label, Serp, bien singulier… [LIRE LA SUITE…]