La "Chouette radio" de Radio France : CQFD

On apprend que Radio France fomente une nouvelle initiative commerciale qui, une fois encore, semble viser à restreindre l’accès aux contenus du service public.

Après les podcasts Radio France dont l’accès est de plus en plus limité au prétexte d’en tirer quelqu’argent publicitaire, il s’agit d’un partenariat avec Bayard Presse ( pas le groupe de presse le plus honteux, il est vrai) et un fabricant d’enceintes connectées visant à commercialiser une enceinte connectée dédiée à des contenus pour les enfants.

Dans cette co-entreprise, la Caisse des Dépôts interviendrait à hauteur de 1,4 millions. On se demande bien pourquoi il faudrait à la banque de l’Etat abonder un projet qui doit faire du profit en permettant de valoriser des contenus publics par la grâce d’un partenariat avec une entreprise privée.

Les problèmes soulevés sont multiples et entre autres :

  • Ce genre d’initiatives contourne la mission et les obligations de de service public en sortant du scope stricto sensu de Radio-France

  • Tout cela pour des revenus aléatoires et probablement négligeables au regard du prix que l’Etat paie pour Radio France à travers la redevance, la mission est affaiblie, des contenus privatisés ou réservés.

  • Les moyens humains et techniques financés par la redevance sont détournés au profit d’une activité commerciale, alors que la qualité contenus au cœur de la mission sont dégradés ou non réalisés avec des arbitrages internes déjà dévastateurs.

Lire l’article paru dans “Le Monde”