Moi, si j'étais Albinoni, je ne serais pas content

Comme vous le savez probablement, Tomaso Albinoni n'est pas l'auteur véritable de “son” adagio, comme l'a très bien raconté Alain Duault dans cet article du Figaro.

Mais quand même ! Albinoni s'est fait emmerder depuis des années par Jean-François Paillard et tant d'autres, et voilà que ça recommence.

Ce qu'en fait Gautier Capuçon dans la pathétique émission Fauteuils d'Orchestre du service public de la télévision française, est un outrage. Sans parler de l'arrangement kitchissime et de son copain Bleuse, qu'il a contribué à faire nommer au Festival de Prades. Ça promet, au pied du Canigou !