Ivry Gitlis : " Mais il est mort, Monsieur Menuhin ! Il est mort, Madame ! "

Un souvenir savoureux de Ivry Gitlis

C'était un soir d'inauguration à Musicora en 1996. Le salon, encore flamboyant, se tenait cette année là au Parc des expositions de la Porte de Versailles à la suite du Salon du Livre, dans les semaines qui suivaient le Salon de l'agriculture : autant dire que les allées de Musicora fleuraient bon le lisier, le foin et la bouse de vaches.

Nous avions pris un superbe stand Naxos sur lequel nous présentions une exposition des photos de l'ami Jean-Baptiste Millot parmi lesquelles celle-là.

A l'autre bout du salon, au terme d'un concours, Yehudi Menuhin remettait à de jeunes violonistes des instruments de musique offerts par des luthiers.

Sur notre stand est venu nous rendre visite Ivry Gitlis, voir sa photo, boire un verre et causer.

Une dame aux cheveux et au visage très colorés se précipite sur lui :

"Oh Maître ! Merci pour ce que vous faites ! Merci pour la musique ! Merci pour les enfants ! Oh Monsieur Menuhin ! Est-ce que je peux vous embrasser ?"

Et là, Ivry Gitlis, un peu énervé, repousse sèchement la dame stupéfaite, qui a cru parler à un fantôme :

"Mais enfin, il est MORT Monsieur Menuhin, il est MORT, Madame !…"