COUACS HEBDO - Numéro 13

Chaque dimanche, de bonnes et de mauvaises nouvelles de la musique classique

Éditorial

Publié le 7 février 2021

Didier Martin, directeur du groupe phonographique belge Outhere Music, éditeur du label Alpha Classiscs et de quelques autres, Président délégué aux Victoires de la Musique Classique, a publié un “appel” sur sa page de Facebook, qui a fait suite à la diffusion par le Centre National de la Musique de l’étude commandée à Deloitte Consulting.

Ce texte me semble approximatif et un peu faible. Il doublonne en bien des points avec les conclusions d’un rapport bien fait, qu’il faut se donner la peine de lire. Didier Martin en appelle de manière incantatoire à des solutions improbables parce que locales, alors que le problème est international, et ne se résoudra pas par des vœux pieux, par des appels une fois encore à l’Etat ou à la loi, mais par une action concertée, intra-professionnelle du disque classique. Ou alors, si cette action n’avait pas lieu, par la dissémination en solutions individuelles, ce qui ne sera peut-être pas un grand malheur.

En moins pire cet appel qui cache mal son sentiment d’impuissance venant d’un éditeur qui n’est pourtant pas le plus dénué de moyens, m’a rappelé le Rapport “Vingt préconisations pour la survie des disques de musique classique” que Louis Bricard, alors patron d’Auvidis, lui aussi en son temps Président des Victoires de la Musique Classique, s’était vu commandé par Jean-Jacques Aillagon en 2003, dans lequel Bricard accomplissait l’exploit de ne pas envisager à une seule ligne le problème de la musique numérique.

Cela m’a donné l’idée de rééditer sur COUACS un article que j’avais originellement publié il y a plus de deux ans déjà, en octobre 2018, après un débat auquel j’avais participé avec Philippe Astor, Sofian Fanen et le québécois Alain Brunet, au salon professionnel Mama à Paris… J’y évoquais déjà le User Centric… [ LIRE L’ARTICLE …]


Nouveautés discographiques

Publié le 5 février 2021

Semaine de nouveautés classiques d’une richesse qu’on pourrait dire excessive, invraisemblable. Un mélomane retraité n’aura pas même assez de temps pour tout écouter. On a voulu cette fois montrer la variété des propositions en mentionnant dans cette rubrique davantage de disques que d’habitude. Tous sont disponibles sur les plateformes de streaming.

Au programme : la Missa Solemnis par René Jacobs — un festival de musique française par le label allemand CPO — François-Frédéric Guy joue Marc Monnet — Leila Schayegh livre ses Sonates et Partitas de Bach — Ilan Zajtmann, un jeune talent qui fait dresser l’oreille — Fra Bernardo, label de la semaine — la musique pour guitare de Toru Takemitsu par Flavio Nati… Et pour finir, vous aurez le bonjour (viennois ) d’Alfred (Eschwé) !

LES NOUVEAUTÉS DE LA SEMAINE


L’avenir du passé

Publié le 3 février 2021


L’Avenir du Passé revisite chaque semaine sur COUACS.INFO les plus belles heures du passé du disque. Cette semaine nous commençons par rendre hommage à la merveilleuse Renée Doria, rossignol adorable dont on célébrera samedi 13 février prochain le centième anniversaire ! Également au programme, une évocation du label Capriccio qui est notre label (autrichien) de rééditions de la semaine. On évoque la belle figure de Louis Kentner un virtuose tellement classe, à travers plusieurs rééditions. On a retrouvé par hasard cinq disques du label Praga Digital largement introuvable pour le reste. Et on finit par une énigme en écoutant un disque “classique” signé Léo Ferré : mais qui donc était Raymond Saint-Paul ?

L'AVENIR DU PASSÉ, CETTE SEMAINE...