COUACS HEBDO - Numéro 28

ÉDITORIAL

Publié le Dimanche 20 juin 2021

COUACS HEBDO revient après un trop long silence, dont je prie mes lecteurs fidèles de m’excuser. Mais il n’était pas question que COUACS ne paraisse pas à l’occasion de la Fête de la Musique !

Ce silence a été occasionné par du travail ailleurs, et des recherches qui feront le corps de futures publications, dans un contexte où l’avenir de la musique enregistrée pose maintenant encore plus de questions qu’il n’offre de solutions hors pour les répertoires mainstream ! Paysage musical de l’après-pandémie, levée de fonds de Believe, rapprochement baroque assez incompréhensible entre l’indépendant PIAS (qui a racheté harmonia mundi) et Universal… Il s’en passe, des choses !

COUACS continuera à apporter un regard libre, informé, à l’abri des partenariats qui lient les paroles les unes aux autres. Merci pour votre fidélité et vos gentils messages !

À-propos : êtes-vous d’accord avec ce tweet du bon vieux Jack ? :


Avec sa “ Maison de la Radio et de la Musique" la Présidente de Radio France Sybile Veil pond un œuf et son protégé, le génial Didier Varrod, le couve.

SÉVICES PUBLICS
Publié le vendredi 18 juin 2021

Mercredi 16 juin, le gratin de Radio-France, ses amis et ses obligés banquetaient agréablement sur les rives de la Seine pour saluer le re-baptême de la Maison de la Radio, devenue Maison de la Radio “ET de la Musique”. Radio-France organisait pour l’occasion un concert de vedettes du hit-parade parmi lesquelles Youssoupha, Hervé et Jean-Louis Aubert ; et pour le classique quelques musiciens qui ont leur rond de serviette à France Musique. L’Orchestre National de France comme le classique étaient à l’affiche, mais en trompe-l’œil : n’allez pas penser que le National allait jouer une symphonie de Jean Rivier sous la tente dressée pour l’occasion et devant des milliers de jeunes en joie ! On avait seulement ouvert au public la répétition de l’un de ses concerts. Sur la photo avec la Ministre, la quasi-disparition de Michel Orier, Directeur de la Musique (classique) à Radio-France, qui peine à s’y montrer, en dit long…

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE


Gérard, Lanvin…

HISTOIRES VRAIES
Publié le samedi 19 juin 2021

Au début des années 2000 la réputation de Gérard Souzay était plutôt médiocre dans l’opinion publique mélomane. Il avait chanté un peu trop longtemps et à la fin donné sur scène une image dégradée de son art. Il n’en aurait pas été ainsi à l’époque si ses disques anciens avaient été réédités par son éditeur de manière plus continue et reconnaissante. Assez amer mais infiniment drôle dans la conversation, surtout quand il décochait des flèches à l’intention de ses têtes de turc, il vivait dans le sud de la France à Antibes Juan-les-Pins…

LIRE LA SUITE...


Le site COUACS s’améliore !

COUACS PRATIQUE
Publié le samedi 19 juin 2021


On revient sur les petites améliorations apportées au site et en particulier un nouveau rubriquage…

LIRE L'ARTICLE


Le Crazy Horse, cabaret de strip-tease, récipiendaire n°1 des aides du Centre National de la Musique pendant la pandémie ?

INDUSTRIE
Publié le lundi 7 juin 2021

C’est inattendu : il ressort d’une enquête de Laurence Romance (sic) publiée par le journal en ligne BLAST !, dirigé par Denis Robert, que la plus grosse des subventions distribuées par le Centre National de la Musique liées à la Pandémie a été attribuée… au Crazy Horse ! Je suppute que cette bizarrerie est due au fait que le Crazy Horse, qui joue deux ou trois fois par jour 365 jours par an et donc paie beaucoup de droits d’auteur (mais à ses compositeurs maison…), cochait beaucoup de bonnes cases pour obtenir le max. Mais c’est drôle, non ?

LIRE LA SUITE L'ARTICLE


L'INA fête bien mal les cent ans de la radio publique, dont elle… déteint les archives !

SÉVICES PUBLICS
Publié le mardi 1er juin 2021

Regardez ce disque : il est publié par l’un des pires labels fourre-tout actuels, Music Manager. Il est rendu disponible sur les plateformes de streaming au terme d’une collaboration qui s’affiche fièrement entre le label et l'INA, comme en témoigne le logo de cette société du Service Public, en haut. Le nom du chef ne figure pas sur la pochette, ni celui des solistes, ni l’occasion de ce concert. La photo de la salle est celle d’un auditorium qui n’existait pas à l’époque et non pas de la salle dans laquelle le concert a été effectivement capté. Et bien sûr, aucun livret, aucune métadata propre ne sont fournis. Pourtant ce concert n’est pas n’importe quel concert : c’est…

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE


Dans Le Monde, un geek sert la soupe à Apple Music, dit préférer manger chez Quick que dans un bon restaurant, et pense que c'est un truc de vieux riches que de ne pas faire comme lui…

BRÈVES
Publié le mardi 1er juin 2021

LIRE LA BRÈVE