Ça sent le sapin !

Chronique exceptionnellement sponsorisée par le Père Noël. Songez à bien faire ramoner le conduit de votre cheminée avant d’allumer le feu, pour éviter tout incident la soirée du 24 !

Cette année, notre Père Noël classique et masqué ne déçoit pas. Mettez-vous à l’aise, s’il vous plaît. Pour cela, quoi de mieux qu’un bon feu de cheminée ? Celui-là va tenir deux heures, sans même que vous vous en occupiez. On rappelle qu’il existe plein de moyens peu couteux désormais pour envoyer ce que vous consultez sur votre smartphone ou votre ordinateur vers votre téléviseur pour bénéficier d’un grand confort.

JONAS

Les fans de Jonas Kaufman se recrutent autant à droite qu’à gauche, chez les femmes autant que chez les hommes. Notre Ministre de la Culture, elle-même, n’a jamais caché l’admiration qu’elle lui porte, et elle a bien raison.

Jonas publie cette année son premier album de Noël, dans la tradition discographique anglo-saxonne des grandes vedettes, et c’est un disque très copieux : deux heures de musique, 42 titres. Un autre que lui, moins débordant de talent, aurait pu tenir 20 ans avec la même matière. Perso, j’adore. Si Kaufmann décidait de chanter l’annuaire du téléphone, il y a fort à penser qu’il éloignerait pour longtemps le spectre de la faillite des Pages Jaunes ! J’appelle votre attention sur sa version de Minuit Chrétiens : je l’attendais depuis longtemps, mon 78 tours de Georges Thill ayant rendu l’âme.


Faites connaître COUACS à vos amis ! Ils vous en remercieront !

Faites connaître COUACS !


Après ça, je ne veux surtout pas casser l’ambiance, mais il me faut vous signaler la nouvelle Passion selon Saint-Jean de Masaaki Suzuki, qui paraît sous label BIS, une marque de disques elle-même connue pour le côté toujours festif et boute-en-train de ses productions. Ce disque a été enregistré à la Philharmonie de Cologne. On était en mars 2020, toutes les dates de la tournée de cette Saint-Jean étaient en train de tomber, et c’est donc dans un monde désolé, qui s’éteignait peu à peu pour cause de COVID, que James Gilchrist fut l’Évangeliste devant une salle vide…

La merveilleuse mezzo tchèque Dagmar Peckova a enregistré cette année pour Supraphon son deuxième disque de noëls : Exaltatio, après son Noël Nativitas il y a deux ans. Ici, trente chants et chansons de Bohême, de Moravie, de France, Allemagne, Angleterre et Pologne… C’est le patron de Musica Bohemica, Jaroslav Krček, qui a écrit les arrangements, et n’a pas hésité à faire du faux baroque.

C’est l’une des œuvres les plus négligées de Beethoven que ce Christ au Mont des Oliviers enregistré ici “live” à Londres début 2020 par Rattle et le London Symphony.

Je ne ferai certainement pas mieux que lui, alors, autant citer l’avis de François Hudry :

“Elsa Dreisig est un Seraph d’une grande virtuosité, Pavol Breslik un Christ aux états d’âme plein de force. C’est la première fois qu’un compositeur faisait chanter le Christ par un ténor et non par une basse comme le voulait la tradition. David Soar incarne avec justesse le rôle de Pierre, un peu secondaire dans la partition. Les chœurs sont omniprésents dans cet oratorio, représentant la foule (la « turba ») entre cris et chuchotements. Les cent vingt-cinq chanteurs du London Symphony Chorus sont les véritables héros de cette vigoureuse interprétation animée avec énergie et drama par un Simon Rattle d’une inspiration particulièrement exaltée.”

Natif de Wilhelmshaven, en Allemagne du Nord près de Hambourg, Thomas Hengelbrock apporte ici sa contribution à la construction de l’Europe musicale. Il déroule avec son chœur Balthasar Neumann un programme a capella qui entreprend encore un tour d'Europe musical très original. On y croise Schütz ou Christophorus Demantiusdes, Mendelssohn et Bruckner, mais aussi des compositeurs nordiques tels que Niels Gade ou Jórunn Viðar. Et, pour la création contemporaine, une œuvre spécialement commandée au compositeur britannique Simon Wills : Hoping It Might Be So.

Un programme assez sage de “tubes” pour Noël, des concertos baroques italiens, dirigés par le grand Lars Ulrik Mortensen à la tête de son Concerto Copenhagen. Ce disque est un peu à rebours de la mode du temps qui en rajoute sur les couleurs et le flashy dans ce type de répertoire. Il est à l’image de la photo de couverture, celui d’un grand musicien, et d’un sage. Je vous recommande à cette occasion de revisiter la discographie de Mortensen. Une grande partie n’est pas en ligne ; en particulier, on a du mal à comprendre pourquoi le label Kuntrapunkt ne fait rien de son énorme fonds de catalogue. Ici, vous accéderez à quatre albums seulement de ce label, mais en CD.

Une sélection de noëls britanniques par Graham Ross à la tête du Choir of Clare College : c’est le cadeau de fin d’année du label français harmonia mundi. Au programme, le fameux A Ceremony of Carols, chef-d’œuvre de Benjamin Britten, mais dans la version pour chœur d'adultes établie dans les années 1950 par Julius Harrison. Et des pièces moins connues de John Ireland, Franck Bridge et Gustav Holst.

Une autre nouveauté, chez Signum cette fois, incluant de nouveau A Ceremony of Carols. Et la Cantate Saint Nicolas. Avec le BBC Concert Orchestra, le ténor Mark Le Brocq, la chorale de l'école primaire de Coldfall, les membres du Hertfordshire Chorus et les Hannah Brine Choirs ; Sally Pryce à la harpe, et le tout sous la baguette de David Temple.

Dans une précédente chronique, je mentionnais la réédition numérique d’un album de ce superbe Sächsisches Vocalensemble de Dresde consacrée aux Motets de Bach. Ici il s’agit d’une pure nouveauté enregistrée en 2018, sous la direction de Matthias Jung. Mirabile mysterium réunit ici des œuvres chorales de Isaac, Eccard, Raphael, Hammerschmidt, Monteverdi, Schütz, Rheinberger, Reger, Gallus, Thiel, Woyrsch et Whitacre. Vivement recommandé.

“Quand Auguste régnait.” Musique pour Noël de tradition byzantine.

L’ensemble Cappella Romana a été fondé en 1971 aux USA à Portland. Il s'attache à maîtriser les répertoires musicaux slave et byzantin dans leurs langues d'origine, pour rendre accessibles ces deux grandes traditions musicales peu connues en Occident.

Capella Romana a créé son propre label discographique. L’une de leurs dernières parutions est ici consacrée à des œuvres centrées sur Noël et l'Épiphanie. L’album contient à la fois des œuvres chorales a cappella contemporaines, et des chants pour les fêtes de la Nativité et de l'Épiphanie (connues sous le nom de Théophanie en Orient) composés par Peter Michaelides, Frank Desby, Tikey Zes et John Vergin, chanteur et compositeur de Cappella Romana. Je vous recommande de plonger dans les autres albums de Capella Romana !


REEDITIONS

L’Oratorio de Noël de Bach par Karl Richter fait partie des disques immortels. Il bénéficie d’une distribution qu’on ne peut pas même qualifier tellement elle est renversante : Gundula Janowitz, Christa Ludwig, Fritz Wunderlich, Franz Crass. Et il y Maurice André à la trompette piccolo ! On est en 1965 et c’est la deuxième fois que Karl Richter enregistre l’œuvre, la première fois dix ans avant en 1955 pour Telefunken. En téléchargement et en streaming sur Qobuz on a le livret, c’est vraiment par-fait. On salue DG avec gratitude quand le travail est si bien fait !

Sans donner aucun détail, aucune information ou commentaire même sur son site, DG vient de faire paraître un album qui reproduit les répétitions de la version de 1965. Comme toujours, ce genre de document, qui lève le voile sur le travail de si grands artistes, est très émouvant.

Réédition d’un disque enregistré en 2013 par le label allemand Kantate, consacré à des motets pour l’Avent et Noël de Ernst Pepping (1901-1981) et Hugo Distler (1908-1942) par l’Ensemble Sinklang. Pepping et Distler ont poursuivi la tradition de composition destinée aux services religieux. Les deux compositeurs ont vécu les événements traumatisants du siècle que l’on sait. Pepping a pu éviter de se frotter aux nazis, mais Distler a eu moins de chance : acculé, il s'est suicidé. Cette tragédie ne ressort pas ici. Leurs motets sont tout simplement magnifiques.


ÉGALEMENT RECOMMANDÉ


Partagez ce post avec vos amis, cela nous aidera à nous faire connaître !

PARTAGER CETTE PUBLICATION